Mortalité de huîtres en Normandie : bilan de la saison 2019.

Depuis 2008, de nombreuses études ont été mises en place pour suivre le phénomène de mortalité des huîtres. Parmi ces suivis, les centres techniques ont mutualisé leurs efforts pour évaluer ce paramètre sur des cycles entiers d’élevage. Ainsi, en Normandie, le SMEL s’occupe de 2 sites d’élevages : Blainville-sur-Mer (côte Ouest Cotentin) et Saint Vaast-La-Hougue (côte Est Cotentin). La saison 2019 a présenté des variations de réponse notamment pour les lots de naissains mais toujours des taux de mortalités qui restent élevées sur la côte Est pour les huîtres adultes.



Mortalité des naissains charentais de captage en baisse

Le décalage temporel de l’apparition des pics de mortalité des naissains d’huîtres entre les côtes Ouest et Est a été de 15 jours en 2019 avec les premiers cas observés à Blainville-sur-Mer mi-juin puis début juillet à Saint-Vaast-La-Hougue.

Alors que, globalement, les taux de mortalités des naissains étaient toujours plus importants à Blainville-sur-Mer qu’à Saint-Vaast-La-Hougue , au cours de la saison 2019 les différents lots présentent des taux similaires. Le premier fait marquant concerne la mortalité des lots de captage charentais (origine historique du suivi) qui présentent une baisse notable sur les deux côtes.

Des différences notables entre origine de captage

Précisons qu’en 2019, première année intégrant l’origine captage d’Arcachon en plus du naissain de Charente, il a pu être observé une différence significative du simple au double entre ces deux origines de captage avec une survie plus importante du naissain d’Arcachon.

Naissains d’écloserie : des résultats stables à l’Ouest et en hausse à l’Est

Avec les lots d’écloserie, quelle que soit la ploïdie (diploïde et triploïde), des taux moyens de mortalités équivalents ont été observés sur les deux sites. Comme dit précédemment, alors que les taux de mortalité des naissains à Saint-Vaast-La-Hougue étaient moins élevés qu’à Blainville-sur-Mer, au cours de l’élevage 2019, la mortalité des lots d’écloserie a augmenté, atteignant les valeurs observées à Blainville. Comme sur la côte Ouest à Blainville-sur-Mer, les valeurs 2019 sont restées stables, la mortalité sur les deux sites a été similaire

Huîtres adultes : toujours plus de mortalité à l’Est mais vigilance à l’Ouest

Pour les huîtres adultes, le secteur de Saint-Vaast-La-Hougue sur la côte Est du Cotentin reste toujours plus sensible que le site de Blainville-sur-Mer sur la côte Ouest du Cotentin. Cependant notons que si ces taux restent élevés à Saint-Vaast-La-Hougue , ils ont significativement baissé par rapport au cycle précédent.

A Blainville-sur-Mer, les taux moyens de mortalité restent toujours beaucoup plus faibles qu’à Saint-Vaast-La-Hougue mais précisons que globalement une augmentation significative a été observée à l’issue de l’élevage en 2019, principalement pour les lots d’écloserie et particulièrement sur les huitres en fin de cycle (3ième année d’élevage).

Variabilité due à l’origine des huîtres

Les lots triploïdes d’écloserie restent toujours plus sensibles que les lots diploïdes de captage ou d’écloserie et particulièrement sur la côte Est à Saint-Vaast-La-Hougue.

Contacter le responsable de ce programme

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message


partenariat technique


Télécharger le rapport
 

Mortalité des huîtres en Normandie.

Bilan 2019

Télécharger la rapport au format PDF

Partagez cet article :

Les commentaire sont fermés.