Bilan 2017 pour le SMEL sur les échouages de mammifères marins dans la Manche.

Publié le 2 juillet 2018 | Mer & Littoral, Nos travaux |

Avec une douzaine d’interventions dans le cadre de son réseau d’urgence, le SMEL a maintenu son soutien à l’Observatoire PELAGIS basé à La Rochelle pour des échouages de mammifères marins. Quelques particularités ont marqué l’année 2017 avec 4 grands dauphins échoués dans les parcs ostréicoles de Saint Vaast la Hougue, 2 échouages de Rorqual commun sur les côtes de la Manche et un échouage de tortue Caouanne à Donville les Bains, piloté par le CESTM basé à l’aquarium de La Rochelle.



Le SMEL inscrit dans le Réseau National d’Echouage (RNE) depuis 1999.

C’est grâce à son réseau d’urgence en veille continue que le SMEL assure une réactivité immédiate en cas de nécessité (tempête, mortalité, pollution, échouage, …).  C’est dans ce réseau que s’inscrivent les échouages d’animaux.

Une vue d’ensemble des interventions effectués par le SMEL est synthétisée dans le graphique ci-dessous.

Depuis sa création en 1999 jusqu’en 2009 le réseau d’urgence a été déclenché de façon épisodique. C’est seulement à partir de 2010 que le nombre d’interventions par année a augmenté.

Cette augmentation est liée à la formation de 2 agents accrédités pour intervenir sur les échouages de mammifères marins et de tortues. En effet, ces animaux faisant partie de la liste des espèces protégées, une accréditation est nécessaire pour pouvoir les approcher et les manipuler.

Par conséquent, il n’y a aucune corrélation à faire entre cette augmentation d’intervention et une augmentation du nombre d’échouages d’animaux au niveau régional.

A partir de 2012, l’implication du SMEL dans le Réseau National d’Echouage (RNE) est plus régulière et constante. Le nombre d’intervention dans le RNE oscille autour de 10 par an. Ces oscillations suivent les variations observées à l’échelle régionale et nationale.

Au niveau régional les douze interventions de 2017 qui en fait en font une année moyenne en termes d’échouages de mammifères marins et tortue.

A propos des 4 grands dauphins, des 2 Rorquals communs et de la tortue Caouanne échoués dans la Manche…

En mars 2017, pendant une sortie terrain du programme REMONOR, 4 grands dauphins sont trouvés morts sous les tables ostréicoles des parcs de Saint Vaast la Hougue. Les dissections de ces individus, réalisées par le SMEL dans le centre technique de la ville, ont montré qu’ils étaient en bonne santé et qu’ils se sont faits piéger par les tables.

Les rorquals se sont échoués morts, le premier à Créances en mars 2017 et l’autre à Brévands en juin 2017. Il s’agissait de deux jeunes femelles en assez mauvaises conditions physiques.

La tortue caouanne a été retrouvée morte également, sur la plage de Donville les bains en décembre 2017. Les échouages de tortues marines sont centralisés et pilotés par le CESTM (Centre d’Etudes et de Soins pour les Tortues Marines) basé à La Rochelle. L’équipe du CESTM est venue au SMEL réaliser la dissection de l’animal. La conclusion de cet examen est que cette tortue presque adulte s’est probablement égarée dans les courants marins et qu’elle n’a pas pu se nourrir. Les eaux de la Manche à cette saison étant trop froides pour cette espèce, elle n’a pas survécu.

Habituellement, ce sont de très jeunes tortues qui s’échouent sur nos côtes.

Pour contacter le correspondant SMEL de cette étude

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message


Si vous constatez un échouage sur les côtes de la Manche

Marsouin échoué en 2013 (@SMEL)Veuillez contactez :

  • SMEL au 02 33 76 13 50
  • Ou l’Observation PELAGIS au 05 46 44 99 10

Et surtout, ne touchez pas aux animaux échoués, vivants ou morts, les agents habilités feront le nécessaire.


Partagez cet article :

Les commentaire sont fermés.