Cartographie et interactions des zostères en secteur conchylicole en ouest Cotentin

Publié le 15 mars 2018 | Mer & Littoral, Nos travaux, Ressources documentaires |
Les herbiers de zostères ont un intérêt écologique et patrimonial reconnu en tant qu’habitats remarquables [recommandation OSPAR 2012/4, Art.4 Annexe5 DCE, arrêté du 27/04/1995 en BN]. Présents en grande quantité au début du 20ième siècle, ils ont subi une forte régression dans les années 1930 (maladies) affectant 90% de la biomasse de tous les herbiers en atlantique nord. La prise en compte des interactions entre les pratiques culturales et l’environnement est aujourd’hui une priorité pour les conchyliculteurs mais également pour l’ensemble des gestionnaires du domaine public maritime. Une partie des herbiers de zostères est directement imbriquée dans les concessions ostréicoles et mytilicoles. Une meilleure connaissance des interactions permettrait une meilleure gestion durable de ces secteurs


Cartographie et les interactions zostères-conchyliculture

C’est pour déterminer la nature des interactions entre ces deux habitats que le SMEL, en partenariat avec l’UMR CNRS 6143 M2C, le CRC Normandie Mer du Nord et avec la participation financière de l’Agence de l’eau Seine-Normandie, a mis en place le programme Cartographie et Interactions Zostères-Ostréiculture sur la côte Ouest Cotentin (CIZO). Ce programme comporte deux axes : La comparaison méthodologique pour une cartographie dynamique des herbiers et les interactions entre les zostères et l’activité ostréicole.

Différentes méthodes cartographiques testées

Afin de réaliser une cartographie des herbiers de la côte Ouest du Cotentin, différentes méthodes ont été testées et discutées Chaque méthode présentant des caractéristiques différentes et doit être adaptée en fonction des enjeux attendus. Dans le cadre des suivis surfaciques de la Directive Cadre sur l’Eau (DCE), l’exploitation des orthophotographies peut être suffisante car la réactualisation permanente n’est pas indispensable. Cependant, il est essentiel que les photographies soient de qualité équivalente pour que les résultats soient comparables à chaque renouvellement (tous les 6 ans). Pour d’autres applications qui demandent une précision plus importante, une demande de réactualisation fréquente et/ou des surfaces relativement faibles (maximum quelques centaines d’hectares), l’analyse de photographies réalisées à l’aide d’un drone s’avèrerait très performante.

Le drone pour un outil performant et réactif pour un suivi à petite échelle

Pour des suivis non obligatoires dans le cas de projets indépendants, les critères tels que la précision, le dynamisme, le temps disponible, la surface à observer,…doivent être pris en compte afin de choisir la méthode la mieux adaptée. Cependant, même si les méthodes choisies sont variables, il est indispensable qu’une seule méthodologie soit utilisée afin de pouvoir réaliser un suivi comparable sur le long terme. Il est alors essentiel que des gestionnaires du domaine public maritime et les acteurs locaux se consultent afin de définir leurs attentes avant d’entreprendre un projet de cartographie.

L’analyse du benthos ; un outil pour observer les interactions zostères-conchyliculture

Les interactions zostères – ostréiculture ont été étudiées par le biais de l’analyse des communautés benthiques dans les herbiers de zostères d’une part et de la croissance et la mortalité des huîtres d’autre part. Il est démontré qu’à petite échelle (quelques centaines de mètres), seul le passage des tracteurs peut affecter les communautés benthiques associées aux zostères. Les effets des herbiers de zostères sur la croissance et la mortalité des huîtres n’ont pas été clairement démontrés même s’ils peuvent suggérer un faible gain positif sur la croissance et négatif sur la mortalité des juvéniles.

Globalement, des interactions qui pourraient être positives

D’une façon générale, des interactions ostréiculture / herbiers de zostères peuvent exister. L’ostréiculture peut entraîner un ombrage limitant l’extension de l’herbier sous les tables ou le passage des tracteurs réduisant la biomasse benthique. L’ostréiculture peut également jouer un rôle de protection vis-à-vis de la houle comme le montre l’extension récente des herbiers dans les parcs ostréicoles, les herbiers pourraient également augmenter localement la croissance des huîtres en concentrant les particules fines.

Contacter le responsable de ce programme

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message


Partenariat technique :

     

Partenariat financier :

      


 

Télécharger le rapport complet de l'étude CIZO

CIZO

Cartographie et interactions des zostères en secteur conchylicole sur la côte ouest du Cotentin (CIZO)

 

O. Basuyaux (1), M. Ravache(1), C. Delécrin(2), M. Savary(3), J.C. Dauvin(2).

(1) SMEL.
(2) CNRS.
(3) CRC Normandie Mer du Nord.
 
Télécharger le rapport au format PDF

 

Partagez cet article :

Les commentaire sont fermés.