L’année 2015 inaugure la refonte du rapport d’activité du SMEL

Lesté d’un retard consécutif à sa refonte, le rapport d’activité 2015 est enfin paru. Il passe en revue les principales fonctionnalités du SMEL et résume les résultats scientifiques et techniques majeurs obtenus en 2015.



La redéfinition du plan de communication engagée en 2014, traduite par la refonte du site Internet en 2015, a mis en avant la nécessité de repenser complètement la structure même du rapport d’activité. Cet exercice réalisé au cours de cette année qui s’achève a été ciblé sur l’an 2015.  La composition du rapport a été redessinée et la mise en forme confiée à une agence de communication.

Le mot du président : 37 projets conduits et une analyse stratégique sur le positionnement du SMEL

Le mot du président précise la ligne politique du SMEL et les faits majeurs survenus au cours de l’année. Ainsi 87 actions inscrites dans 37 projets ont étés conduites. De plus, prenant en compte la réforme territoriale en cours, les responsables politiques du SMEL se sont penchés sur l’avenir du syndicat et ont proposé divers scénarios.

Un rappel des missions du syndicat complété par un affichage des compétences techniques et humaines.

Être au service de la pêche et des cultures marines normandes se traduit par une fonction d’interface, des capacités de développeur de projets, une implication dans la formation professionnelle et une source d’information pour les professionnels ;

Les soutiens techniques sont multiples tant en termes de plateaux techniques, que de moyens analytiques, de réseaux d’observation, de soutien technique proprement dit,…

Une équipe de 10 permanents composée d’ingénieurs et de techniciens capables de maîtriser les principaux outils dédiés aux opérations à caractère scientifique, à la conduite de plateaux techniques, à la conduite de projets et à la maîtrise de divers moyens d’intervention.

Présentation des principaux partenaires et du plan stratégique pour les années 2014 – 2020, puis exposition les faits marquants de l’année et d’un résumé des actions sont présentés.

Le centre technique du SMEL est en relation avec 23 principaux partenaires regroupés en quatre entités : professionnels, institutionnels, scientifiques et techniques.

Centré sur le développement d’interfaces entre professionnels, scientifiques et collectivités territoriales, l’axe 1 a couté environ 66 498 Euros pour un volume horaire de 1 074 heures opérationnelles.

Constituant l’axe 2, le suivi des indicateurs de production et de milieu destinés à favoriser une gestion pérenne des ressources, a coûté 267 147 Euros correspondant à 4 717 heures opérationnelles.

Le soutien technique à la production a nécessité 2 741 heures opérationnelles pour un coût estimé de 155 899 Euros.

La recherche et développement, base de l’axe 5, est développée au bénéfice des professionnels et a représenté un volume de dépenses estimé à 354 625 Euros pour 6 481 heures opérationnelles.

Enfin, un focus sur quelques actions conduites en cette année 2015 permet de présenter pour partie les travaux réalisés.

Treize projets conduits en 2015 ont fait l’objet dans le rapport d’activité d’une présentation succincte précisant la finalité et les principaux éléments constitutifs de chacun d’entre eux.

Le rapport se conclue sur les principales actions de communication conduites en 2015.

Articles de presse, festivals, publications scientifiques et technique, site Internet, ont constitué les supports privilégiés de la communication du SMEL en 2015.

Pour toute information complémentaire, contactez le directeur du SMEL

Pour télécharger le rapport d'activités 2015
rapport d'activités SMEL 2015

rapport d’activités SMEL 2015

 

Centre expérimental du SMEL. Rapport d’activités 2015.

Télécharger le rapport au format PDF

Partagez cet article :

Les commentaire sont fermés.