Le SMEL : un soutien technique à la pêche côtière et à la conchyliculture normande

Depuis plus de 25 ans, le SMEL dispose d’une centre technique. Animé par une équipe de 10 personnes, son champ d’action couvre le littoral allant du Mont-Saint-Michel à la baie des Veys.
Au bénéfice des professionnels de la mer en Normandie, le centre technique du SMEL produit des informations portant sur l’observation des milieux et des activités, réalise de la recherche appliquée permettant aux professionnels d’adapter leurs schémas de production aux évolutions en cours et enfin conduit des applications en vue d’optimiser les processus de production.

Pourquoi un centre technique ?… Et en plus, un centre technique dédié aux filières de la pêche côtière et de la conchyliculture normandes  sachant qu’à Caen, il existe une université ayant de nombreuses compétences sur les questions maritimes, qu’un institut comme l’IFREMER est implanté à Port-en-Bessin et que les représentations professionnelles (Comité Régional de la Conchyliculture Normandie Mer du Nord et Comité Régional des Pêches de Basse Normandie) disposent de personnel compétent …

 

Alors, un centre technique comme celui du SMEL : est-ce bien utile ?

Cette question légitime nous permet de faire un retour sur 25 ans d’activité et de préciser les apports du centre technique du SMEL au bénéfice des filières de production normandes que sont la pêche côtière et la conchyliculture.

Vincent Lefebvre

Ces actions sont orientées dans trois directions :

  • des observations régulières de l’évolution du milieu, des populations naturelles pêchées et des stocks de coquillages élevés.

Le Centre technique dispose ainsi de bases de données fiables et réactualisées sur les productions marines normandes et leur environnement immédiat.

  • de la recherche appliquée et du développement permettant aux chefs d’entreprises d’adapter leurs exploitations à l’évolution du marché, de l’environnement et des techniques.

Le centre technique a ainsi développé de nombreuses coopérations avec des laboratoires de recherche et possède des compétences avérées dans la conduite de projets de Recherche et Développement en aquaculture.

  • Cartographie rendements ostréicoles sur Blainville et Gouville (SMEL)des applications et démonstrations autorisant le transfert d’informations obtenues en recherche et développement vers les professionnels.

La coopération étroite avec les professionnels a permis au centre technique de « coller » au plus près des besoins techniques des filières.

De plus, la coopération avec le milieu scientifique a favorisé le rôle d’interface du centre technique entre ces deux secteurs d’activité.

Par ses actions, le centre technique du SMEL apporte un appui direct et essentiel aux filières professionnelles.

 

 

Un centre technique comme celui du SMEL, cela fonctionne comment ?

Il est composé d’une équipe

La principale ressource d’un centre technique ce sont les personnes qui y travaillent.

Composée de 5 ingénieurs, 5 techniciens et 1,5 administratifs du Conseil Départemental, l’équipe a développé au cours du temps de nombreuses compétences techniques et opérationnelles.

  • Maîtrise des principaux outils dédiés à l’analyse scientifique
  • Maîtrise d’un certain nombre de méthodes analytiques
  • Compétences dans la conduite de plateaux techniques
  • Capacités de pilotage de moyens d’intervention à la mer et de moyens d’intervention subaquatique.
  • Possibilité d’interventions simultanées de plusieurs équipes sur le littoral

En fonction des besoins, à ce noyau dur s’ajoutent des ingénieurs en mission et des étudiants en stage.

 

4000_2

 

Ainsi, depuis 25 ans,  286 jeunes ont été accueillis : 117 sur des sujets finalisés et 169 lors de stages d’été et de découverte… Le niveau des étudiants allant de bac + 2 à bac + 8.

L’équipe a des enjeux opérationnels clairs

Dans le cadre de l’application du plan d’action voté par le Comité syndical en début de chaque année, les enjeux opérationnels pour l’équipe sont au nombre de quatre :

  • Avoir des réponses adaptées aux questionnements locaux.
  • Faire preuve de compétence.
  • Avoir de la réactivité.
  • Être objectif et fiable.

Les dépenses de fonctionnement et les coûts d’investissement sont maîtrisés

Les enjeux de l’équipe dépendent de l’importance des moyens mis à disposition et des coûts de fonctionnement induits. A contrario, une augmentation des investissements va avoir tendance à alourdir les coûts structurels. L’équilibre entre réactivité et maîtrise des coûts est donc un des paramètres essentiels de la gestion du centre.

Le centre possède des plateaux techniques adaptés à ses missions

Pour répondre à ses missions, le centre technique du SMEL dispose de 9 plateaux techniques dédiés à l’expérimentation et à l’analyse.

Ormeau

 

  • Deux plateaux sont équipés pour aborder des questions zootechniques (stockage, tri mécanisé,..) de production sur estran et des questions traitant d’élevage en circuit semi fermé.

 

 

 

Le SYCAMAR (SMEL)

 

  • Trois plateaux sont dédiés aux travaux de recherche et développement et permettent des approches physiologiques, infestations expérimentales, cryopréservation,…

 

 

 

L'écloserie (SMEL)

 

  • Un plateau est équipé pour accueillir des expérimentations portant sur la reproduction d’organismes d’intérêt économique (écloserie).

 

 

 

Vincent dans la salle de production de phytoplancton (SMEL)

 

  • Deux plateaux sont structurés pour l‘accueil et l’expérimentation sur des macroalgues et microalgues.

 

 

 

 

Mesures au laboratoire (SMEL)

 

 

 

 

 

Atelier du SMEL (SMEL)

 

  • L’ensemble de ces plateaux techniques est complété par un atelier qui abrite la réalisation et l’entretien d’équipements expérimentaux.

 

 

 

Le centre dispose de moyens d’intervention à la mer efficaces

Le centre technique du SMEL est doté par ailleurs de moyens de projection lui permettant d’intervenir sur l’ensemble des côtes de Normandie. Ceux-ci sont de trois types :

Jean-Louis Blin

 

 

  • Des moyens terrestres mettant l’ensemble des côtes du département de la Manche à moins d’une heure et demi du centre technique

 

 

 

Travaux sur le Donax 2 (SMEL)

 

 

 

 

 

Sébastien Pien

 

 

 

 

 

Pour contacter le responsable de l'étude...

Pour télécharger le rapport

COUV_RAPLe centre technique du SMEL.

Télécharger le rapport au format PDF

 

Partagez cet article :

Les commentaire sont fermés.