REseau MOULe NORmandie.

Publié le 3 février 2015 | Cultures marines, Nos travaux |

La Normandie étant l’une des régions phare de production de moules en France, il est apparu nécessaire d’accompagner cette activité par la mise en place d’un suivi dédié. Après la mise en place du REMONOR consacré aux huîtres en 1998, le SMEL a mis en œuvre le réseau REMOULNOR à partir de 2002.

Cueillette des moules (Loic Maine)

Cueillette des moules (Loic Maine)

Un complément nécessaire…

Jusque la fin des années 90, les seules données sur la mytiliculture normande étaient issues des études des stocks conchylicoles de l’IFREMER. S’inspirant des réseaux régionaux développés par l’institut dans d’autres régions en Charentes Maritimes notamment, le SMEL a étoffé son offre de réseau en mettant en place un suivi dédié spécifiquement à la production mytilicole. Ainsi, dès le début des années 2000, les observatoires du Smel permettent d’accéder à des données sur l’ostréiculture (REMONOR), la mytiliculture (REMOULNOR) et le milieu accueillant ces élevages (HYDRONOR).

 Objectifs du réseau REMOULNOR

Comme pour tous réseaux, l’objectif principal du REMOULNOR est d’acquérir des séries historiques temporelles et spatiales de la production mytilicole. Pour cela, il convenait de proposer d’apporter des résultats sur des critères qui parlent à la profession et correspondent à leurs principaux intérêts.

double file bouchot

Elevage de moules sur bouchot (@SMEL)

Structuration du réseau REMOULNOR

Pour répondre à ces objectifs, le Smel a mis en place et développé différentes méthodologies autorisant différentes approches de la production mytilicole :

  • Un suivi de la productivité sur pieux: Evaluation du poids brut et net produit et caractérisation des moules commercialisables en taille, poids et taux de remplissage.
  • Un suivi de la productivité standard: mise en place d’une zootechnie différente que celle usitée afin de mesurer la croissance et la qualité des moules de façon saisonnière en fonction des apports du milieu.
  • Un suivi du Mytilicola intestinalis: ce copépode parasite de la moule est suivi depuis 2010 en Normandie et a été intégré aux critères d’observation du REMOULNOR à partir de 2011.

 Les informations du REMOUNOR

La diffusion des données du REMOULNOR ont fait l’objet de rapports. A partir de 2015, des bulletins d’information reprendront les trois axes décrits précédemment. Enfin, un rapport de synthèses des 10 dernières années acquises est en cours et sera disponible courant 2015.

Contacter le responsable de l'étude

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

Partagez cet article :

Les commentaire sont fermés.