Les pratiques culturales peuvent – elles permettre de réduire la surmortalité du naissain d’huîtres creuses?

Récapitulatif des essais d’élevage et expérimentations  zootechniques menés sur le territoire français entre 2008 et 2010.



Objectifs

L’objectif de cette synthèse est de faire le point sur les informations scientifiques et techniques recueillies sur le littoral français concernant la relation possible entre les pratiques culturales1 et la surmortalité qui touche le naissain d’huîtres creuses Crassostrea gigas depuis 2008. Cette relation est étudiée dans le cadre strict de plusieurs dizaines d’expérimentations menées sur le terrain (mer, estran, claires) par les équipes Ifremer, Instituts techniques et assimilés.

Cette étude ne traite pas de la sélection génétique ni de la thématique pathologie (ni des éventuelles interactions entre le virus herpes OsHV-1 et le Vibrio splendidus souvent rencontré et associé aux épisodes de mortalité). Le champ de l’étude porte sur les « pratiques culturales » que l’on définira comme étant l’ensemble des techniques mises en œuvre pour élever des animaux sur estran. Ce sont bien les pratiques à l’échelle d’un éleveur particulier dans le contexte général qui sont examinées et non les pratiques collectives susceptibles d’avoir favorisé ce contexte.

Conclusions générales

D’une façon générale, des gains de survie sont à rechercher dans des itinéraires zootechniques qui sauraient combiner des spécificités (ou opportunités) de sites régionaux avec les pratiques culturales : choix de lots de naissains « naïfs », isolement de ces lots vis à vis de lots « contaminés », utilisation de parcs de dépôts dédiés à ces lots, etc …

Ces pratiques culturales adaptées doivent viser à réduire la contamination pendant la période épidémique, via la certification de l’état sanitaire des naissains, et la réalisation d’actions de gestion des cheptels sur estran, en lien avec le Domaine Publique Maritime (DPM) et les connaissances hydrodynamiques régionales.

 Contribution du SMEL

Le SMEL a contribué à cette synthèse en partageant les résultats issus de ses travaux réalisés entre 2008 et 2010 dans le cadre du réseau sentinelle interrégional des centres techniques français  ou dans le cadre d’études spécifiques traitant de l’impact des pratiques zootechniques sur la survie des naissains d’huîtres creuses Crassostrea gigas (isolement de lots en bassin ou sur site isolé dans le nord Cotentin, impact du niveau bathymétrique et des densités d’élevage).

Pour toute information complémentaire, contactez le directeur du SMEL

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message


Pour télécharger le rapport scientifique

page-de-garde 

Les pratiques culturales peuvent-elles permettre de réduire la surmortalité du naissain d’huîtres creuses ?

récapitulatif des essais d’élevage et expérimentations zootechniques menées sur le territoire français entre 2008 et 2010.

Télécharger le rapport au format PDF
Les différents contributeurs de cette étude
logos

Partagez cet article :

Les commentaire sont fermés.