Suivi de la dynamique des mortalités de juvéniles d’huîtres et de l’évolution des pathogènes associés.

Publié le 1 décembre 2009 | Cultures marines, Nos travaux, Ressources documentaires |

Suite à l’apparition des mortalités de naissains d’huîtres Crassostrea gigas en 2008, le SMEL a mis en place un suivi dynamique des mortalités sur l’année entière associé à une surveillance des pathogènes présents.



Les mortalités de juvéniles, observées sur 6 lots d’origines différentes, ont été cette année encore, très importantes sur le secteur de Blainville sur mer, allant de 80% pour le naissain issu de captage à 90 et 96% pour le naissain d’écloserie diploïde et triploïde. Apparues fin mai début juin 2009, elles surviennent avec un mois d’avance par rapport à 2008, à des températures d’environ 16°C, donc plus basses que celles observé es au cours de l’épisode 2008. A cette date, les juvéniles étaient en pleine croissance printanière mais ne présentaient pas de signes macroscopiques visibles de première maturation.

L’herpes virus OsHV1 était absent dans les lots d’huîtres à leur mise en élevage mais a été détecté dès l’apparition des mortalités des juvéniles issus de captage. Pour les lots d’écloserie, l’infestation par le virus est détectable 15 jours avant la première constatation de mortalité. Par contre, Vibrio splendidus est détectable dans tous les lots dès la mise en élevage des lots. Il semble moins présent au cours du pic de mortalité puis réapparait dans la phase de décroissance des mortalités. Vibrio aestuarianus est, quant à lui, totalement absent sur toute la durée du suivi.

Un second épisode de mortalité de beaucoup plus faible ampleur a été constaté début septembre 2009, avec présence d’OsHV1 et V. splendidus.

Ainsi, dans le schéma complexe d’interactions multifactorielles régissant ces phénomènes de mortalités estivales de juvéniles d’huîtres, la pression des pathogènes comme OsHV1 et V. splendidus se confirme en 2009. Cependant, le contexte environnemental d’expression de ces mortalités semble être différent notamment d’un point de vue thermique.

Pour toute information complémentaire, contactez le directeur du SMEL

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message


Pour télécharger le rapport scientifique

page-de-garde 

Suivi de la dynamique des mortalités de juvéniles d’huîtres et de l’évolution des pathogènes associés

Blin, J.L. 2009.

Télécharger le rapport au format PDF

Partagez cet article :

Les commentaire sont fermés.